PRESENTATION

Lucas FROMENT termine son premier cycle à l’école d’architecture de MARSEILLE LUMINY en
1993, après 15 mois de stage au sein du service de l’urbanisme de Bobigny, il est diplômé de
l’Ecole d’Architecture de Paris La Villette en 1997.
Il collabore en tant que dessinateur puis chef de projet au sein d’agences parisiennes telles que
Architecture Studio, Babel, ou encore Dubesset & Lyon.
Fort de cette expérience des différentes phases de la conception architecturale, il crée en
septembre 2003 l’agence d’architecture ULTRAVISION. Son activité se concentre alors sur
les conditions d’une production architecturale en cohérence avec le territoire complexe de la
banlieue Nord et Est parisienne.
Les premiers projets d’ULTRAVISION sont des bâtiments commandés par une bourgeoisie
émergeante, issue de l’immigration. Outre une volonté légitime d’exprimer une réussite sociale
à l’ostentation assumée, il s’agit également de véhiculer des valeurs de modernité et de
dynamisme, qui se veulent référentes pour les communautés dont sont issus ses clients.
En parallèle l’agence accepte de réaliser des permis de construire aux honoraires symboliques
pour une clientèle bien moins fortunée mais pour qui l’amélioration de l’habitat est une urgence.
En 2002 ULTRAVISION rejoint le GIE MBA, et renforce son appui logistique tout en bénéficiant
de conseils, de collaborations, et de la grande expérience de ses membres. ULTRAVISION
intervient également régulièrement en tant que consultant au sein d’agence pour des missions
de conception et d’imagerie notamment dans le secteur hospitalier.
En 2012 ULTRAVISION ouvre un bureau à Marseille et ressert son partenariat avec l’agence
HIERRO PROJECT de Nice.
Son activité se recentre actuellement d’une part sur la promotion de logements ce qui lui confère
une maîtrise totale du process, et d’autre part sur des ERP petite enfance.
Les projets conçus par ULTRAVISION intègrent systématiquement quelques grands axes de son
architecture et des principes nécessaires à sa réalisation. :
- Une programmation et une conception contextuelles, une architecture intégrant non seulement
les paramètres physiques, mais aussi sociologiques, politiques et symboliques du territoire dans
lequel elle s’insère, les réponses architecturales prenant en compte les contraintes inhérentes
aux échelles micro à macro-territoriales.
- Une architecture où les espaces extérieurs sont prépondérants. Leur conception, souvent
complexe, permet des interactions riches au sein du bâtiment, et un dialogue de qualité avec
son environnement.
- Une facture architectonique simple, recherchant sobriété et élégance en conciliant générosité
du projet et rigueur de la maîtrise budgétaire.
- Un dialogue ouvert et permanent avec tous les intervenants participant à la conception et à la
réalisation du projet.